Le festival Osheaga s’excuse pour une croix gammée sur le t-shirt d’un rappeur invité

Le festival Osheaga s’excuse pour une croix gammée sur le t-shirt d’un rappeur invité Les responsables du festival Osheaga ont été forcés lundi de s’excuser après qu’un artiste invité s’est présenté à son concert de samedi vêtu d’un t-shirt arborant une croix gammée. L’organisation a pris soin de rappeler que le rappeur britannique Slowthai cherchait par cet habillement à dénoncer le fascisme, mais elle regrette tout de même que certains aient pu se sentir offusqués. «Nous présentons nos plus sincères excuses à tous ceux qui ont pu mal interpréter ce message et qui s’en sont senti[s] blessés», pouvait-on lire sur le compte Twitter de l’événement. Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a par la suite dit souhaiter qu’Evenko, le promoteur d’Osheaga, aille encore plus loin en expliquant comment cela a pu se produire et en promettant que ce genre d’événement ne se répétera pas. «Soyons clairs: l’imagerie nazie n’est pas une mode, et il n’est jamais approprié de la diffuser. La [croix gammée] demeure l’ultime emblème de l’antisémitisme, et un symbole de la haine des Juifs et des Juives partout à travers le monde.» —Eta Yudin, la vice-présidente du CIJA, dans une lettre adressée à Evenko. Le CIJA est aussi entré en contact avec Slowthai pour que ce dernier s’explique. Quelques heures plus tard, l’artiste a à son tour présenté des excuses, prenant soin tout de même de préciser que le mot «destroy» («détruire») précédait la croix gammée sur son t-shirt. «Je m’excuse à quiconque a été choqué par le t-shirt antifascisme et antirégime que je portais et par le symbole qui y était représenté», a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.