Face aux médecins spécialistes, Québec laisse planer la menace d’une loi spéciale