L’ETS offre des excuses publiques à Kimberly Marin