Extrait de «La main hantée», de Louise Dupré

On attend le printemps de toute façon, mais les oreilles gavées de poésie, la tâche semble plus simple. Cadeau du «Devoir» et du Bureau des affaires poétiques, Queen Ka vous lit un poème (ou deux!) chaque mercredi, dans le cadre du Mois de la poésie.