Washington n'exclut pas que le coronavirus soit issu d’un laboratoire de Wuhan

Washington n'exclut pas que le coronavirus soit issu d’un laboratoire de Wuhan. Aujourd’hui, la plupart des experts affirment que le coronavirus a fait son apparition fin 2019 dans un marché extérieur de Wuhan où des animaux exotiques, dont des chauves-souris, étaient vendus vivants. . Les États-Unis enquêtent sur une hypothèse indiquant que le SRAS-CoV-2 provient d’un laboratoire de cette ville, qui étudiait le coronavirus chez ces animaux, a révélé Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine. Il était interrogé sur un article du « Washington Post » affirmant que l’ambassade des États-Unis à Pékin avait alerté le gouvernement il y a deux ans sur des mesures de sécurité insuffisantes à cet endroit. . « Plusieurs sources » de Fox News pensent que le coronavirus émanerait de ce laboratoire de Wuhan. . Il s’agirait bien d’un virus naturel, et non d’un agent pathogène créé par les Chinois, et sa « fuite » ne serait pas volontaire mais due à des mauvais protocoles de sécurité. M. Pompeo n’a ni démenti, ni confirmé ces deux informations. « Ce que nous savons, c’est que ce virus est né à Wuhan, en Chine, a-t-il dit. Ce que nous savons, c’est que l’Institut de virologie de Wuhan n’est qu’à quelques kilomètres du marché de rue. »