Barack Obama a-t-il fait de l’ingérence politique avec son «tweet»?