Le Cirque du Soleil sur la corde raide

L’annulation de tous ses spectacles, une dette imposante et un manque de liquidités forcent l’entreprise à envisager différentes options. Selon Reuters, il n’est pas exclu que l’entreprise se place sous la protection de la Loi sur la faillite. La compagnie ne cache pas son besoin de liquidités. Le Cirque a procédé à la mise à pied temporaire de 95 % de son personnel, soit 4679 employés. Au siège social de Montréal, il reste environ 200 employés pour assurer le suivi des activités. Les agences de notation Standard & Poor’s ou Moody’s l’avaient signalé dans les dernières années: l’endettement du Cirque du Soleil était «très élevé». Fin 2018, Moody’s avait d’ailleurs abaissé d’un cran la cote de crédit de l’entreprise «en raison de difficultés continues dans la performance d’exploitation». L’endettement vient aussi d’acquisitions coûteuses faites depuis 2015, notamment des firmes de production The Works Entertainment ou VStar.