Accès aux régions : retrait progressif des barrages policiers

Les contrôles seront retirés dès le 4 mai dans les Laurentides, Lanaudière, Chaudière-Appalaches et la ville de Rouyn-Noranda, a annoncé Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique. Le 11 mai suivront les régions de l’Outaouais (à l’exception de Gatineau), de l’Abitibi et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, en plus de la ville de La Tuque. Le 18 mai, l’accès vers le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, les îles de la Madeleine, Charlevoix et la Côte-Nord sera rétabli, sauf quelques exceptions. Le calendrier « pourrait changer sous réserve de l’évolution » des cas de COVID-19, a prévenu la ministre Guilbault. Celle-ci a rappelé l’importance de se laver les mains, de « protéger les personnes les plus vulnérables », de ne pas organiser de rassemblements et d’éviter les « déplacements superflus » d’une région à l’autre. « Si on est prudents, dociles, disciplinés, on va réussir ce plan de réouverture. On avance, on progresse, mais ce n’est pas le temps de crier victoire. » — Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique. On compte désormais 79 décès de plus au Québec, pour un total de 1761. Il y a 26 594 cas confirmés de COVID-19 dans la province, soit 837 de plus qu’hier. Il y a 1648 personnes hospitalisées (23 de plus qu’hier), dont 222 aux soins intensifs (5 de plus). Selon l’INSPQ, il y a 6048 personnes rétablies sur les 26 594.