Comment affronter l’été montréalais en pleine pandémie?

La mairesse Valérie Plante promet un «plan estival» pour permettre aux Montréalais de profiter de la ville malgré la pandémie. Il est peu probable que les piscines municipales ou les modules de jeu dans les parcs soient accessibles, selon des experts. Mais de nombreux établissements pourraient rouvrir leurs portes moyennant quelques précautions. Comme les musées, où l’organisation de visites sécuritaires est possible, estime la Dre Marie-France Raynault, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Le Jardin botanique, fermé depuis le début de la pandémie, pourrait aussi envisager d’accueillir des visiteurs. On peut s’attendre à ce que la Ville aménage davantage de corridors sanitaires et ferme des tronçons de rue. De l’avis de Christian Savard, directeur général de Vivre en ville, l’administration devra faire de la fraîcheur une «obsession». Montréal pourrait aménager des terrasses dotées de parasols dans les espaces publics, suggère-t-il. La question de la chaleur préoccupe aussi les organismes qui œuvrent auprès des personnes âgées. Et les sports d’équipe? «On se croise les doigts, mais ça risque d’être difficile.» - Martin Bradette, p.-d.g. de l’Association des sports de balle à Montréal