Est-ce que le virus de la COVID-19 peut se propager dans l’eau potable ?

Non, répond sans détour le virologue Pierre Talbot, associé à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). Ce n'est pas un milieu favorable pour le virus. En fait, il explose dans l’eau potable. « Le coronavirus est un virus qu’on dit “enveloppé”, et cette enveloppe le rend fragile dans l’environnement extérieur. Il n’y a pas vraiment de risque qu’il puisse se propager par les systèmes d’eau potable. » , — Pierre Talbot, virologue associé à l’INRS. Selon M. Talbot, le virus ne pourrait pas non plus se propager dans les eaux usées des municipalités, ni même en demeurant dans les sols : « Il pourrait seulement survivre quelques minutes. ». L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) se veut également rassurante. Selon les connaissances actuelles, « il n’existe aucune preuve » que le virus responsable de la COVID-19 puisse survivre dans l’eau potable. « Les coronavirus sont typiquement sensibles aux effets des oxydants (comme le chlore), qui sont couramment utilisés dans les procédés de traitement des usines d’eau potable au Québec », précise l’organisation sur son site. « Il est attendu que les méthodes traditionnelles de traitement appliquées dans les systèmes de distribution de l’eau, telles la filtration et la désinfection, soient en mesure d’inactiver le SRAS-CoV-2. » , — INSPQ